Zika : Des chercheurs ont trouvé un moyen de combattre les souches africaines et asiatiques du virus ZIKA avec un seul vaccin

Zika : Des chercheurs ont trouvé un moyen de combattre les souches africaines et asiatiques du virus ZIKA avec un seul vaccin

On dénombre deux souches du virus Zika dans le monde. Très identiques, ces deux souches pourraient être neutralisées par un seul vaccin pour que les personnes soient protégées.

Les chercheurs sont en avance considérables dans la recherche du vaccin contre le virus Zika. Il s’agit en fait, des chercheurs de l’Institut américain des allergies et maladies infectieuses (NIAID) qui ont constaté qu’avec un seul vaccin pourrait être possible de se protéger contre le virus qui fait des victimes.

Des résultats parus dans Cell Reports.

C’est en Afrique que le virus Zika est apparu pour la première fois pendant les années 1950 chez un singe et sur un moustique Aedes. Plusieurs années après, ce virus a été trouvé sur les hommes africains et asiatiques. Et c’est en 2007 qu’une épidémie a été notée en Micronésie. Rapidement, il va se propager en Polynésie française, ensuite, en Amérique latine et aux Caraïbes. Mais cette épidémie est partie d’un moustique venu d’Asie.

Vacciné à vie

Quand des personnes sont touchées par le virus Zika, leur corps génère des anticorps afin de lutter contre l’infection. Et il parait que ces anticorps confèrent une protection contre les prochaines infections provenant des moustiques de la même famille. Ainsi, les personnes qui avaient été contaminées la première fois, seraient protégées durablement.

Par contre, les chercheurs n’avaient aucune information sur le fait que les anticorps en question produisaient une protection contre les virus de la famille africaine. Pour en avoir le cœur net, les scientifiques en association avec l’université Emory et de Washington, ont fait une collecte des prélèvements sanguins de personnes contaminées par le virus Zika en Amérique latine.

Plusieurs études effectuées en laboratoires prouvent que les anticorps développés pour combattre l’infection de la souche venant d’Asie peuvent arrêter le virus de la famille africaine.

Ces expériences réalisées sur la souris montrent qu’ils ont pu répondre à l’infection du virus d’origine africaine et asiatique.

Rédacteur passionné sur Novovision.fr. Je partage sur tout types de sujets.