Plusieurs sans abri seraient passés par la case école

Plusieurs sans abri seraient passés par la case école

Une étude de l’Insee rendue publique mercredi, 14% de SDF auraient suivie des études supérieures et parmi eux 10% auraient fini leurs études et obtenu un diplôme.

« Le fait d’avoir un diplôme ne signifie pas qu’on soit à l’abri de la précarité ». En 2012, il y avait près de 140 000 sans abri en France. Et parmi eux, un grand nombre aurait suivi des études supérieures indique l’étude publiée par l’Insee.

14% ont été sur le banc de l’école

L’Insee et l’Ined ont mené une étude commune en 2012 sur les sans-abri. En fait, l’étude a été menée sur les adultes qui n’ont pas de domicile. Et il y aurait parmi eux une frange importante qui aurait suivi des études supérieures (14%) et d’autres qui ont obtenu un diplôme (10%).

Bien qu’ils ne représentent qu’une frange, les « le nombre de sans-abri est assez impressionnant » admettent Philippe Cordazzo et Nicolas Sembel qui ont mené l’étude.

Plusieurs profils

Bien qu’ils se trouvent dans la même situation que les sans-abri non diplômés, les sans-abri dotés de diplômes disposent tout de même d’un avantage. Tout simplement, parce qu’ils sont plus à la recherche de l’emploi, ils ne trouvent pas rapidement un emploi. Ils sont en bonne santé et bénéficient de soutiens venant de leurs proches.

Deux catégories de profils se démarquent

Chez les diplômés, qui ont suivi des études supérieures, en France «  on retrouve plus des hommes âgés, vivant seuls, proviennent des milieux pauvres ». Et chez les diplômés qui ont suivi des études supérieures à l’étranger «  on compte plus de femmes dont l’âge varie entre 30 et 49 ans, ou parfois en dessous de 30 ans, avec enfant (s) ou vivant en couple, provenant aussi de milieux sociaux moyens ».

Discriminés

Certains se retrouvent sans domicile parce qu’ils ont obtenu parfois des diplômes à l’étranger dont on ne retrouve ni l’équivalent en France, ou ont des diplômes qui n’ont pas de valeur ou parce qu’ils ont été victimes d’une discrimination ce qui les plonge dans la précarité » expliquent les auteurs de l’étude. Ceux-ci jugent qu’il y a environ 15% de SDF qui ont commencé à se retrouver à la rue pour la première fois au cours de leurs études.

La France compte 143 000 sans abris

L’Insee évalue à travers son étude qu’il y a 143 000 sans abri en 2012 marquant une hausse de plus de 50% en onze ans. Cette étude révèle aussi que la majorité des SDF qui viennent des pays étrangers ou des pays francophones sont très nombreux.

Marc. Rédacteur et fondateur du magazine d'informations Novovision.fr