Laurent Berger : la loi Travail peut faciliter le progrès

Laurent Berger : la loi Travail peut faciliter le progrès

En désaccord avec la première version, le secrétaire général de la CFDT a obtenu gain de cause après avoir discuté avec le gouvernement qui a modifié certains textes de la loi El Khomri.

Suite aux revendications de la CFDT, le gouvernement a changé le texte de réforme de la loi du travail.

Non cette loi n’est pas la loi Berger. Pour un syndicat, il n’est pas question de faire la loi, mais de donner son avis afin que ceux qui ont la charge de prendre les décisions proposent des textes qui pourront faciliter l’atteinte d’objectifs qui pourraient amener au développement. Ce qui a poussé la CFDT a pesé de tout son poids sur certaines options. Mais également parce qu’elle est considérée comme une organisation qui propose des idées et défend ses responsabilités, également capable de faire face et de faire des propositions.

En ce qui concerne l’avant-projet de loi un texte faux avait été relevé, permettant en fait de de licencier simplement pour facilement recruter. Cette première version donnait plus de pouvoir à l’employeur dans les PME. Maintenant, nous avons un texte de loi qui peut satisfaire les ambitions de progrès, car il donne plus d’importance à la négociation collective et qu’il donne des droits reliés à l’homme.

Marc. Rédacteur et fondateur du magazine d'informations Novovision.fr