Les commercialisations des terrains constructibles aux particuliers ont évolué de 1% en 2015, vu que le marché est resté bas » après deux années de chute, d’après les chiffres rendus publics ce jeudi par le Syndicat national des professionnels de l’aménagement et du lotissement (SNAL).

Ayant remarqué que leur activité a connu un baisse de 15% en 2013 et de 8% en 2014, les spécialistes en aménagement et en lotissement de terrains ont remarqué que celui-ci a stagné et ont enregistré une baisse de 20% du démarrage de nouvelles opérations.

« Le marché est resté à un niveau bas », remarque le Snal, et « il n’existe pas assez de terrains constructibles ». Par ailleurs, « les opérations se sont multipliées et sont de plus en plus denses: la part de la production de logements collectifs a touché les 38% en 2006 et 54% en 2015.

Et pour 2016, les prévisions ne sont permettent pas un rebondissement du marché foncier » juge le Snal.

Mais, les espoirs demeurent, comme le maintien des taux d’intérêt à des niveaux relativement bas, l’accroissement des critères relatifs à l’accès au prêt à taux zéro, mais également à l’aide personnalisée au logement remarque le syndicat.

Parallèlement, il ya toujours des raisons de s’inquiéter, indiquent les syndicats, parlant de la réforme relative à la l’agenda et la réforme territoriale qui peuvent bloquer les décisions ou l’empilement des normes et les ménages qui sont déstabilisés dans des situations économiques pas vraiment reluisantes.