Il faudra attendre jusqu’au mois de juin peut-être, pour connaître les taux directeurs de la réserve fédérale (FED). À cette date, pour la majorité des investisseurs, il aurait été impossible à la FED de publier ses nouveaux taux directeurs, car il planait encore un doute au lendemain de la réunion qui avait eu les 26 et 27 avril à en croire le compte rendu de ladite réunion. D’après ce compte-rendu, « La plupart des participants jugent que si les données économiques à venir coïncident à un sursaut de la croissance au second trimestre et à une évolution de l’inflation de 2 %, il sera possiblement adéquat de revoir à la hausse les taux en juin ».

Les banquiers centraux américains à en croire leurs agissements, seraient donc impatient de voir la hausse les taux directeurs qui ne cesse de grimper depuis décembre 2015.

Cette évolution est estimée à 0,25 % et 0,50 %. Pour rappel, c’est depuis 8 ans que la FED a décidé de pratiquer un taux zéro.

La décision d’augmenter d’un quart de point ses taux directeurs a donc été prise au mois de décembre dernier et depuis les secteurs financiers attend de voir l’impact de cette décision sur le marché financier.